L’accouchement : un moment privilégié pour les parents (et personne d’autre…)

Publié le par Mayan

L’accouchement : un moment privilégié pour les parents (et personne d’autre…)

Pendant plusieurs semaines, chaque mardi soir, je me suis couchée un peu plus tard que les autres soirs. Je regardais Baby Boom. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont différents accouchements filmés dans une maternité. C’est une émission que j’ai pris plaisir à regarder. Sans doute parce que je suis assez nostalgique de ces moments.

Au fil de certains épisodes, j’ai pu remarquer une chose qui m’a interpellée. Pas sur l’acte de l’accouchement en lui-même mais un petit détail que j’ai pu retrouver à plusieurs reprises dans cette émission.

Mon titre vous aura sans doute mis sur la piste mais j’ai trouvé, à un moment donné, qu’il y avait une personne de trop.

Si vous les avez aussi suivis, vous avez peut-être pu remarquer la présence de certaines mamans. Non pas des futures mamans sur le point d’accoucher mais des futures mamies. Belle-mamans et maman comprises.

Une famille a même poussé le vice à venir à la maternité en groupe. La future mamie s’est même permise de débarquer dans la salle de travail, à la grande surprise de la maman.

Je conçois tout à fait que lors d’un accouchement solo, une femme ait besoin du soutien de sa mère mais quand le papa est là, est-ce bien nécessaire ?

On les voyait attendre, derrière les portes, bien installées dans la salle d’attente de la maternité. Elles trépignaient d’impatience et heureusement pour ces personnes que les accouchements étaient plutôt rapides. Si les accouchements s’étaient éternisés, elles auraient pris racine les pauvres.

Je me doute bien que pour notre entourage familial, la naissance d’un enfant qui plus est quand il s’agit de celui de son propre enfant est un événement de taille.

Rien qu’à voir l’émotion que j’ai pu lire dans les yeux de mes parents et grands-parents à l’annonce de mes grossesses ne me fait qu’imaginer leur bonheur à l’annonce des naissances. Je me rappellerai toujours de la réaction de mon grand-père à l’annonce de mon premier. Il était tellement heureux qu’il en a fondu en larmes.

Mais pourquoi venir directement à la maternité alors qu’elles sont encore en plein travail, quel est l’intérêt ? Je me suis imaginée à la place de ces femmes et je pense que je n’aurais pas apprécié cette situation. Savoir qu’une personne en dehors du papa attende en vain la naissance m’aurait stressé au plus haut point. Et puis je n’aurais pas été apte à recevoir de la visite quelques minutes après avoir donné naissance à mes enfants et ce même si c’était mes parents.

Chaque chose en son temps et chacun à sa place.

Le moment de l’accouchement est, selon moi, un moment privilégié que seul le couple doit partager. C’est le moment où notre enfant se présente à nous, où l’on fait connaissance. Le peau à peau ne doit pas être écourté pour aller le présenter à la famille alors qu’on est toujours en salle d’accouchement.

A la suite de ces émissions, j’en ai parlé à mon homme et je lui ai demandé son point de vue en lui exposant le mien. Lui ne le voit pas comme ça. La présence de ses parents ou des miens ne l’aurait pas dérangé. On voit bien que ce n’est pas lui qui a accouché. Je suis donc soulagée de ne pas avoir été confrontée à cette situation lors de mes accouchements et d’avoir pu conserver ses moments pour nous et uniquement nous.

ArticlepubliéSobusygirls-rouge
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Grossesse

Commenter cet article

isi 03/12/2013 06:15

Dans certains pays, les femmes accouchent dans la même salle, 4-5 femmes, leurs maris, les infirmières etc... pas d'antidouleurs, pas d'intimités, c'est culturel (ou la connerie)... En France, j'ai remarqué que les femmes adorent vouloir rentrer très vite chez elles... mais quand on accouche dans un hôpital 5 étoiles, on n'a pas cette envie de vouloir rentrer à tout prix... tout est relatif

Sunny 02/12/2013 17:07

De notre côté la question ne s'est pas posée car ma mère était sur un autre continent au moment de mon accouchement. Je pense que si elle avait été là nous aurions été dans une situation problématique car elle aurait voulu assister et ne comprendrait pas un refus...
De part notre histoire, je k´ai tenue à l'écart de tout. Là elle se rattrape en faisant tout avec ma sœur durant sa grossesse

carene 02/12/2013 14:53

Et bien moi, ma mère a assisté à mon premier accouchement.. Ce n'était pas prévu, ca c'est fait naturellement.. Parce que j'ai dérouillé vraiment... Parce qu'elle est arrivée pour me soutenir, parce qu'elle m'a aidé. Ca n'a pas dérangé mon homme, ca m'a aidé à me sentir épaulé.. Et je sais que c'est le plus beau cadeau que j'ai pu lui faire. Alors même qu'a aucun moment on en avait causé avant, ni même qu'on ne l'avait envisagé...

Pomdepin 02/12/2013 13:59

Complètement d'accord avec toi! En tant qu'expat, on a l'habitude de faire sans nos familles. Et quand le premier est né, on a demande explicitement aux futurs grands parents de ne pas venir, ni pour la naissance ni pendant les premières semaines, on voulait vivre ça tous les deux, puis tous les trois. C'était peut être égoïste, mais nos familles ont eu l'air de comprendre. Pour les suivants, il a fallut faire venir une mamie ou l'autre, pour garder le(s) plus grands, mais elles ne sont pas venues à la maternité. En Angleterre, maman et bébé sortent au bout de 24 h, l'attente n'est donc pas longue!