Pourquoi je n'ai pas aimé mes cours de préparation à la naissance.

Publié le par Mayan

Certaines de mes copines n'ont pas fait de préparation à la naissance. Elles n'avaient ni hôpital ni Sage femme à proximité. Moi, j'avais la chance d'habiter à proximité d'une grande ville, alors pourquoi s'en passer. Au départ j'imaginais ça en présence du papa, une manière de l'impliquer un petit peu dans cette grossesse qui était pour lui si abstraite.

Vers 6 mois et demi, avec le papa nous nous sommes rendus dans le cabinet de sage femme libérales. Il se trouvait dans la clinique où je devais accoucher. Je souhaitais effectuer ma préparation là-bas car le cabinet se trouvait à proximité de mon travail.

Une fois là bas, on m'a fait comprendre qu'il était effectivement temps que je me renseigne. Ca commençait bien. D'après les échos que j'en avais eu on pouvait avoir le choix. Le choix de choisir la manière dont on voulait se préparer. Je pensais qu'à ce premier entretien on allait nous exposer les différents façon de préparer son accouchement.En fait, dès les premières minutes, j'ai vite compris que la sage femme qui nous recevait, serait celle qui m'accompagnerait jusqu'au bout. Le choix était donc inexistant.

Sa spécialité ?

Une préparation classique avec un peu de sophrologie.

Là, la présence du papa n'était pas souhaité. Chaque séance se faisait par groupe de 5. Toutes dans l'attente de notre premier enfant. Chaque mercredi, une heure par semaine.

J'ai donc débuté les séances 1 semaine avant d'atteindre les 7 mois de grossesse. La première séance nous avons fait plus connaissance qu'autre chose, pour finir par un peu de sophrologie. En fait, la sophrologie concluait chaque séance. Je me suis vite rendu compte que je n'étais pas très réceptive à ce genre de méthode. A la seconde, c'était nettement plus intéressant car on a évoqué le moment pour se rendre à la maternité. L'attente des "2h" de contractions règlementaires pour pouvoir prendre la direction de la clinique, la perte des eaux, etc. Puis à la dernière, enfin ma dernière (la troisième si tu as suivie) on a parlé du chemin qu'effectuait le bébé lors de l'accouchement.

Pourquoi ma dernière ?

Tout simplement car j'ai accouché le lendemain matin à 34sa +4. Et à mon grand regret, la question de la prématurité n'a jamais été abordé. Enfin si, elle nous a dit qu'elle avait eu son quota d'accouchement prématuré pour l'année donc on ne risquait rien.

Si seulement j'avais su ...

Je n'aurai jamais attendu 2 heures de contractions régulières pour me rendre à la maternité. J'aurai ainsi évité de me prendre une soufflante par les sages femme dès mon arrivée. Merci ma sage femme qui a omit de préciser que ce délai était pour une femme à terme. Je garderai toujours dans un petit coin de ma tête que le travail aurait peut-être pu être arrêté et ma grossesse prolongée.

Vu les souvenirs que m'avait laissé ma première préparation, j'ai décidé de changer de lieux. Etant arrêté dès le cinquième mois, j'ai décidé de faire mes cours de préparation au centre périnatal près de chez moi.

J'ai donc contacté les sages femme à 5 mois par téléphone pour convenir d'un rendez-vous. Je souhaitais, cette fois-ci les commencer plus tôt pour pouvoir tous les faire. A mon grand étonnement, ce n'est pas un mais tous mes rendez-vous qu'elle m'a fixé. Deuxième surprise, c'est un mélange de méthodes qu'elle m'a indirectement imposé proposé. Je me suis dit pourquoi pas. J'étais vraiment tenté pour la piscine et la seule séance qu'elle m'a eut fixé, il a fallu que je me chope la grippe. Rrrr.

Finalement mes cours ressemblaient à tout sauf à des cours de préparation à l'accouchement. Ils se déroulaient toujours en petit groupe. Mais cette fois-ci, il n'était pas du tout homogène, et changeait d'une fois sur l'autre. Certaines attendaient leur premier enfant et d'autres en avaient déjà. 80 % du temps, on a l'a passé à apprendre à se "masser" entre maman avec des balles ou des ballons. Le but : apprendre à se relaxer et à soulager les douleurs en fin de grossesse. A reproduire donc à la maison avec le papa en cas de douleur. Moi qui ne suit pas très tactile surtout avec des gens que je ne connais pas j'étais servie.

Il y a même une fois où la sage femme du jour n'a pas pris la parole, c'est nous les mamans qui devions raconter nos précédents accouchements à la maman qui vivait ça pour la première fois. Un comble pour moi.

Avec le recul, j'ai vraiment eu l'impression que ces préparations ne m'ont servie à rien. Elles ne me correspondaient pas. Si c'était à refaire, je le referai mais différemment. Je contacterai une sage femme, je prendrai le temps de parler avec elle avant toute chose. Je privilégierai des cours individuels où le papa est accepté et je penserai à un projet de naissance, chose que j'ignorai encore totalement même après mon deuxième enfant.

Pourquoi je n'ai pas aimé mes cours de préparation à la naissance.Pourquoi je n'ai pas aimé mes cours de préparation à la naissance.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Grossesse

Commenter cet article

Maëline 16/01/2014 23:50

Je comprends que tu n'aies pas aimé... Space ces 2 préparations... :/
J'ai beaucoup apprécié les miennes, en couple pour les 2 premiers (haptonomie) et là la sophro, on est en groupe de 3, beaucoup de sophro et d'échanges très intéressants.
La chance d'avoir affaire à des SF réceptives et à l'écoute à chaque fois. Je crois qu'au delà de la méthode, c'est surtout ça qui fait TOUT... C'est bête, malgré tout, que ça se soit passé ainsi... :/

Mayan 18/01/2014 15:24

Ouis c'est dommage mais heureusement les SF pendant mes accouchements ont été top (enfin sauf une :-))

Laura @neuf mois belle 15/01/2014 16:41

Toutes les préparations sont différentes selon les villes et hopitaux et ils aident plus ou moins à la préparation selon les caractères. Chaque femme aura sont ressenti sur ces périodes de préparation pendant la grossesse.

Mayan 18/01/2014 15:22

Tout à fait d'accord

aurore 14/01/2014 20:19

pour ma première cours bateau comme toi,pour mon second , j'ai choisi l'haptonomie car le papa pouvait participé et c'était nettement mieux que les cours de bases.

Mayan 18/01/2014 15:15

Pour le second j'ai voulu tenter l'haptonomie et quand j'en ai parlé à ma gynéco elle m'a dit qu'il n'y avait plus de SF qui la pratiquer à l'endroit où j'allais faire les cours, mais cela m'aurait bien tenté.

Sunny 14/01/2014 19:24

Contrairement à toi j'ai adoré mes cours de préparation. Nous n'étions que 3 par groupe et plus généralement on s'est retrouvés chéri et moi. La SF a su être très réceptive, s'adapter bref un petit ange

Mayan 18/01/2014 15:14

C'est bien d'avoir pu profiter de tes cours. J'aurai aimé qu'il en soit ainsi. Toutes les SF ne se valent pas malheureusement.

'tite Pomme 14/01/2014 15:43

Les miennes aussi ne m'ont servies à rien: pas assez poussées, trop généralistes, dans des groupes de 6 à 8 mamans. La sage femme avait une telle manière de les faire que plusieurs fois j'ai eu envie d 'éclater de rire. Moralité: le jour de mon accouchement, j'ai jonglé grave car je n'arrivais pas à gérer la douleur par respiration.

Mayan 18/01/2014 15:12

C'est vraiment dommage que cela soit fait en groupe avec autant de personnes. L'accouchement est un sacré moment autant bien le préparer pour éviter de le subir.