Enfin chez soi ... Libérée Délivrée

Publié le par Mayan

Crédit Disney
Crédit Disney

Bon sang que ça fait du bien d'être enfin chez soi.

Alors non, vous n'avez pas loupé une information "vitale". Nous ne sommes pas devenus propriétaires d'un coup de baguette magique ni même déménagé encore une fois.

Nous ne rentrons pas de vacances, enfin si mais ça c'était la semaine dernière déjà et depuis nous sommes chez nous.

Enfin dans notre maison.

Car pour tout vous dire, ces derniers jours, j'ai eu du mal à me sentir chez moi.

Après quelques jours dans la Sarthe pour rendre visite à la famille, nous avons passé une journée sur la route pour le trajet retour. Nous avions à peine terminé de vider la valise qu'un ami nous a rendu visite.

Comme nous sommes loin de nos amis et de nos familles, chaque visite se transforme en séjour. 2,3 ou 4 jours généralement. Tout dépend de l'éloignement. Les recevoir ne nous dérange pas en soit, cela fait même plaisir, ce n'est jamais à l'improviste et c'est toujours prévu à l'avance.

Les plannings professionnels de chacun, et les vacances scolaires font que nous avons peu de disponibilités pour nous voir. Du coup, pour une fois on a groupé tout ça.

Même si je vous avoue qu'au départ j'ai fait un peu la gueule car sur la semaine et demi de repos de mon homme et bien nous allions passer seulement deux petits jours nous 4. Bref pas le temps de profiter vraiment. Une valise à vider, des lessives à faire tourner, la fatigue des trajets et la maison à préparer on ne s'est pas posé.

Mais ce qui me gêne le plus quand on reçoit c'est que l'on vit autrement.

Par exemple, l'on doit partager ta salle de bain. Enfin non, pendant ce temps là on ne la partage pas, on doit attendre notre tour. Chose que d'habitude on ne fait pas ou peu. Généralement quand l'homme prend sa douche, je peux me maquiller ou débarbouiller les enfants, etc.

Mais là, toute la logistique part en sucette.

Sans compter sur le fait que l'on doit verrouiller la porte de peur que l'invité ne se trompe de porte en voulant rejoindre sa chambre.

On ne peut plus se balader en "petite tenue" même pour aller juste au petit coin en pleine nuit, on ne sait jamais ...

La logistique n'est pas perturbée qu'au niveau sanitaire, elle l'est aussi au niveau du couchage. Forcément nous sommes 4 et n'avons que 3 chambres. Du coup le plus petit atterrit forcément dans la chambre de son frère car il a l'honneur ou pas d'avoir un clic clac en guise de décoration de chambre.

Du coup, on a un grand qui a peur du noir et qui ne peut s'en dormir sans veilleuse et un petit qui n'a été habitué qu'à s'endormir sans.

Généralement on couche le plus petit avant et ensuite le plus grand mais en cas de réveils nocturnes cela peut vite tourner au drame. Si le petit voit la lumière il ne se rendormira pas, et si on l'éteint, on prend le risque que le grand se réveille totalement paniqué.

Faut prier à chaque couchage pour que tout se passe bien.

Des petits trucs comme ça, je pourrai vous en trouver des tonnes mais finalement quand j'y réfléchis bien, y a pleins de petites choses qui me dérangent aussi quand je ne suis pas chez moi.

En fait, je me dit que j'ai du être une ourse dans une vie antérieure mais comme je ne peux pas rester uniquement dans ma grotte et que pour une question de survie il me faut une vie sociale, je continue à inviter et m'inviter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article