La question de l'allaitement.

Publié le par Mayan

Je profite de la semaine de l'allaitement pour partager avec vous mon vécu. J'ai longtemps hésité avant d'aborder ce thème sur mon blog car malheureusement il donne parfois lieu à beaucoup de polémiques.

Trop d'ailleurs à mon goût.

Allaiter son enfant ?

Cette question je me la suis évidemment posée au début de ma première grossesse. Bien qu'au fond de moi, j'avais déjà la réponse.

Pour ma part je n'ai pas été allaité mais tout autour de moi mes copines ayant eu des enfants avant moi l'ont fait. Ma mère ne pouvant pas plus m'éclairer sur le sujet, je me suis tournée vers mes amies.

J'ai eu des retours, comment dire .... mitigés.

Il y a celles qui ont adoré et celles qui l'ont mal vécu.

Leurs avis m'ont aidé à me faire le mien et m'ont conforté dans ma décision première.

Ma décision était donc prise.

Je n'allaiterai pas mon enfant.

J'ai pourtant essayé de me projeter.

Mais je ne ressentais pas ce besoin, cette envie.

Je suis de nature très pudique et c'est vrai que je ne voyais pas faire ça en public non plus. Bien que je sois consciente qu'on n'est pas obligé.

Mes enfants je les ai voulu mais, je ne me suis jamais sentie très maternelle pendant mes grossesses.

Biensûr, je touchais mon ventre pour interagir avec eux mais je ne leur parlais pas, du moins très peu. Alors vous imaginez bien qu'allaiter n'était pour moi pas très envisageable sur le moment.

J'étais sûre de ma décision. Pourtant le jour où je suis arrivée pour accoucher j'ai douté.

Quand la sage femme m'a demandé, je lui expliqué mon choix cependant mon loulou arrivant avec 7semaines d'avance, je lui ai demandé s'il n'était pas préférable de le faire. J'étais prête à le faire pour mon enfant.

J'ai eu la chance de "tomber" sur une perle qui a respecté mon choix premier.

Plus tard en néonatalogie, j'ai vu une maman en pleurs car son allaitement démarrait bien mal. Son bébé refusait de prendre le sein. Elle s'en voulait déjà de ne pas être arrivé à terme alors ce nouvel "échec" ne l'aidait pas. Le mien également n'arrivait pas à prendre le biberon et a du aussi être nourrit par sonde car le réflexe de succion n'était pas acquis. Avec le recul, je pense que j'aurai été dans le même état qu'elle si j'avais choisi l'allaitement.

Petit à petit , tout c'est mis en place, chacune de notre côté.

Alors oui à chacune de mes sorties, je devais prévoir un biberon, de l'eau et du lait en poudre. C'est vrai qu'en étant parents on a déjà beaucoup de choses à penser alors penser à ça peut être une "contrainte" mais c'est un coup à prendre comme tout.

Je ne suis pas parfaite, il y a eu des loupés mais j'ai toujours trouvé de quoi me dépanner.

Le biberon avait le mérite de me rassurer. Moi la maman stressée qui avait toujours peur qu'ils ne boivent pas assez.

Du coup, je reste persuadée encore aujourd'hui que mon choix était celui qui me convenait le plus.

D'ailleurs,j'ai remis ça avec le second.

Cependant c'était MON CHOIX.

Alors oui j'ai donné le biberon à mes deux enfants mais je n'avais et n'ai d'ailleurs encore aujourd'hui aucuns à priori sur l'allaitement et ceux qui choisissent de le faire.

Quand une amie hésite et me demande mon avis sur le biberon, je ne cherche à aucun moment à la rallier à mon point de vu. Je lui dit simplement de s'écouter et que si elle en a envie il faut qu'elle le fasse au risque de regretter plus tard.

Rendez-vous sur Hellocoton !
La question de l'allaitement.

Publié dans Ma vie de Parents

Commenter cet article

Cathy Mumblog 30/11/2014 20:17

Je te trouve très courageuse de le dire haut et fort, vraiment. J'ai, à l'inverse de toi, une forte volonté d'allaiter, mais évidemment je respecte le choix de chacune. Je l'ai fait pour mon premier et même si ce n'est pas toujours facile, c'est un sentiment incroyable que je suis très heureuse d'avoir vécu et que j'espère revivre.... Ça ne change rien au fait que nous sommes toutes des super Mummys ^^

Sylvaine 17/10/2014 23:58

Maman de 7 enfants , ma mère m avait toujours décrit son allaitement comme une expérience qui ne m avait pas semblé très concluante. Elle racontait qu elle avait dû arrêter a 6 semaines parce que je la mordais .... Je pense que j ai en partie tenu a allaiter pour de mauvaises raisons donc . Pour me prouver que ma mère avait tort ! Il y a 20 ans le démarrage ne fut pas évident aucune aide ni encouragement encore moins astuce a la maternité mais j ai vite pris le coup et si je n ai allaité que 8 mois pour retomber enceinte ( j étais en PMA donc incompatible avec l allaitement) j ai ensuite avec plaisir mais aussi obsession allaiter mes jumeaux nés a 33 semaines !
Je dis obsession car il peut aussi y avoir de mauvaises raisons pour allaiter
Et si j ai allaité chacun de mes enfants de plus plus longtemps même , je suis aussi certaine que l allaitement n est pas une nécessité . Il faut le faire pour l enfant si on en a envie pour soi ! J ai eu des enfants malades malgré l allaitement , l allaitement n est pas la réponse a tout même si c était a refaire je serai très heureuse et sereine d allaiter a nouveau
Écoutez vous surtout.

Mayan 20/10/2014 20:33

Merci pour ton témoignage :-)

QuickSteph 16/10/2014 19:24

Quoi que l'on choisisse, le plus important c'est de le faire avec le coeur ;)

Mayan 20/10/2014 20:32

Tout a fait

Paroles de Bébé 16/10/2014 09:14

chacun son point de vue, tu as bien raison. nous, on partage le tien (on utilise même les mêmes biberons MAM que sur ta photo !) et on déteste les mamans qui critiquent les choix qui ont été faits à la maison !!!!! biberon ou sein, l'important c'est de donner un maximum d'amour à son bébé et puis c'est tout !

Mayan 20/10/2014 20:32

Un maximum d'amour c'est bien là l'essentiel et que les gens qui critiquent s'il y en a revoient un peu le principe de tolérance.

Maman raconte 16/10/2014 08:25

entierement d'accord avec toi ! Je ne voulais pas allaiter quand j'y pensais en début de grossesse et puis je l'ai fait, pas sous la contrainte mais juste parce que j'en ai ressenti l'envie. Je ne savais pas combien de temps j'allaiterais, un jour, une semaine, plusieurs mois... Je n'ai subi aucune pression et je ne me suis fixée aucun objectif. Je crois que si je m'étais sentie forcée dans un sens ou dans l'autre, je me serais braquée. L'important c'est de suivre son instinct de maman et ce n'est pas le fait d'allaiter ou non qui fera de nous une bonne ou mauvaise maman.

Mayan 20/10/2014 20:30

Tu as bien résumé. Heureusement qu'être une "bonne" maman ne se résume pas à ça.