Pris de court.

Publié le par Mayan

Il y a un petit peu plus d'un an je vous racontais mes déboires.

Enfin ceux de mon fils avec l'acquisition de la propreté.

J'ai toujours été persuadée qu'avant un certain âge les enfants n'étaient pas conscient de ce qu'il se passait à ce niveau là. Du coup, j'ai attendu, attendu et attendu jusqu'à la première entrée scolaire ce que je juge que mon grand était prêt.

A ce moment là, j'étais déjà maman de deux enfants et pour moi une chose était sûre : Une fois la chose faite avec le premier, je n'étais pas prête à m' y remettre de si tôt.

Mais ça, c'était sans compter sur mon deuxième loustic. Depuis presque un mois, monsieur a découvert le mot "Pipi".

Pour moi, ce n'était pas un soucis car ce n'était qu'un mot parmi tant d'autres.

Puis il s'est mis à l'employer quand il passait devant la porte des toilettes, quand il voyait un pot ou qu'il entendait la chasse d'eau.

Sur le coup, on a été surpris mais nous n'étions pas persuadé que cela voulait dire que c'était le moment de s'y mettre.

Pour nous, il avait juste assimilé que ce mot correspondait à ce lieu.

Et puis ce mot, savait-il vraiment ce qu'il voulait dire ?

Etait-il capable de ressentir le moment venu ?

Une fois ou deux j'ai tenté de l'asseoir sur le pot à ce moment là.

Juste comme çà, pour lui montrer que c'était son toilette à lui.

Il ne voulait pas y rester et je n'avais pas envie d'insister.

Il y a deux semaines, en allant le coucher nous passons devant les toilettes.

Une nouvelle fois "pipi" se fait entendre.

Je le déshabille en rigolant et lui "vas-y fait, moi je vais préparer ton lit en attendant".

Quelques secondes plus tard, il me rejoint dans sa chambre en disant "pipi, pipi, pipi" et quelle fut ma surprise quand j'ai découvert que pour la première fois, il avait fait.

Je l'ai félicité puis l'ai couché.

Forcément le soir, je m'empresse de raconter ça au papa qui était bien sceptique. Monsieur est décidément comme saint Thomas et ne crois donc que ce qu'il voit.

Sauf que le lendemain en début de soirée, le loustic s'arrête de jouer un instant et dit "pipi". Il descend du canapé et se dirige tout seul aux toilettes et attend devant la porte.

Là, son papa ne peux pas ignorer la chose.

Je le déshabille, l'installe et monsieur fait une nouvelle fois.

Pour le coup, cet exploit laisse son père sur le cul.

Depuis, le loustic nous fait tourner en bourrique, il demande sans cesse sans rien faire et apparemment cela l'amuse beaucoup.

Du coup, je commence à me questionner. Doit-on s'y mettre vraiment ou laisser faire comme nous faisons aujourd'hui ?

Parce que pour tout vous dire, il nous a un peu pris de court.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Pris de court.

Crédit photo Vera Kratochvil

Commenter cet article

cli 17/11/2014 21:34

Mini a eu une période comme ça vers le même age. Cela l'amusait de se mettre sur le pot, mais elle n'a fait qu'une fois ou 2. Et c'est passé. Et finalement peu après ses 2 ans c'est revenu et la voilà sans couche depuis 3 semaines! Je ne m'y attendais pas vraiment, je pensais également qu'on avait le temps....ils grandissent trop vite!