Petites anecdotes du jour J

Publié le par Mayan

Petites anecdotes du jour J

Le moment de l'accouchement est un souvenir à jamais gravé dans nos mémoires. Qu'il soit bon ou mauvais, rien à faire on s'en souvient. Cela fait partie de notre histoire. C'est un jour assez particulier. Il est le jour où l'on a rencontré notre enfant pour la toute première fois.

En dehors de ça, il y a quelques anecdotes amusantes et/ou marquantes qui ont laissé à chacun de mes accouchements un petit truc en plus.

Pour mon premier :

  • J'ai du faire les valises à la va-vite . Rien n'était lavé. Les vêtements de bébé étaient encore étiquetés.
  • Le regard échangé avec le papa quand la sage femme nous a annoncé que c'était pour aujourd'hui alors que je n'étais qu'à 34sa.
  • Le moment où l'on m'a annoncé que je pouvais " m'assoir " sur la péridurale. Ok on ne me l'a pas dit comme ça mais ça voulait dire la même chose.
  • Je voulais que mon homme me soutienne physiquement pendant mes poussées, qu'il m'aide à me relever mais il n'osait rien faire.

Pour le second :

  • Fissure de la poche des eaux la nuit même où j'ai annoncé à mon homme en allant me coucher qu'on avait atteint les 37sa et que le bébé pouvait venir à tout moment. Il ne serait pas prématuré.
  • Pour le départ mon homme a préparé MA voiture avec une grosse serviette sur mon siège. Pour le premier, on avait pris SA voiture car je ne perdais pas les eaux.
  • Cette fois-ci, les valises étaient presque prêtes, juste des choses de dernières minutes à rajouter mais je ne pouvais pas car à chaque fois que je partais chercher une chose à mon retour la valise avait disparue. #Hommepressé ou #hommepaniqué, à voir.
  • A peine arrivée à la clinique, je pose un pied en dehors de la voiture, je me tords la cheville et là la poche des eaux se rompt totalement.
  • J'ai fait ma "belle", pendant plusieurs heures, à gérer les contractions sans péridurale, jusqu'au moment où la douleur est devenue tellement forte que je me tétanisais sur place à chacune d'entre elles.
  • Une fois la péridurale posée, je ne souffrais plus donc mon homme a continué sa nuit sur le fauteuil de la salle de travail.

On a toutes je suis sûre, quelques anecdotes de ce jour-là et vous qu'est-ce qui vous a marqué ?

Source de l'image : grumeautique.blogspot.fr

Publié dans Grossesse

Commenter cet article

Amylie6 11/09/2013 15:43

Ma DPA était le 12 avril et je n'avais qu'une peur c'était que Lucas naisse le 6 jour d'anniversaire de ma belle-mère, qui fêtait d'ailleurs ses 60 ans ce jour là. Nous avions passé une bonne journée, il y avait encore une bonne dizaine d'invités et vers 19h30 alors que je discutais paisiblement, j'ai perdu les eaux !!! moi qui voulais vivre mon accouchement en toute intimité, toute la famille a su que nous partions à la maternité ! mais heureusement Lucas est né le 7 :-)

Aurélie Emmaman 10/09/2013 19:17

Pour mon accouchement, j'ai été surprise de voir ma voisine m'accueillir. Je l'avais dejà vu dans l'hôpital parce qu'elle est auxiliaire de puériculture mais j' étais loin de me douter que c'est elle qui m'assisterai pour mon accouchement.

Supamam 10/09/2013 13:08

ahah c'est vrai on s'en souvient !
Pour ma part les faits marquants de mon départ...
j'ai appelé ma soeur pour qu'elle me confirme que je perdais bien les eaux :D complètement débile elle n'est pas médecin et habite à 40km !
Je me souviendrais à vie de cette dame installée avec moi en chambre double, une allemande enceinte de jumeaux (ça ne s'invente pas)
Je me souviens aussi lorsque le brancardier tardait à venir me récupérer pour aller en salle d'accouchement, que si j'avais tous mes moyens il ne ferait plus grand chose de sa vie aujourd'hui ^^ (quand la douleur te tiens tu es prête à tout :D )
J'arrête là, maintenant que j'y repense, la liste est longue ;)