Le congé parental #1 : ma motivation

Publié le par Mayan

Le congé parental #1 : ma motivation

Avant je travaillais mais çà c'était avant. Avant d'avoir mon deuxième enfant. Avant et quelque soit mon planning je me levais 2 heures avant de débuter ma journée. Une heure de préparation pour moi et mon loulou et une autre consacrait aux bouchons trajet. Des fois souvent, il m'arrivait de finir à 19 heures. Ajoutez à cela mon heure de retour et vous obtiendrez l'heure où je récupérais mon fils. Dans notre famille, c'est principalement moi qui me charge des enfants. C'est pas que mon homme n'en éprouve pas le désir mais sa profession est très contraignante surtout au niveau des horaires. Son planning peut changer à tout moment. On sait quand il part mais jamais quand il va rentrer et puis là bas, les 35h ils ne connaissent pas. On le savais dès le début, et je faisais avec. Pour le coup, pas de place à l'improvisation ni à l'inattendu. Tout était rythmé comme sur du papier à musique. L'air c'était debout trop tôt, bébé, boulot, bébé, dodo.

Alors quand je me suis retrouvée enceinte une nouvelle fois, la question du congé parental s'est à nouveau posée. Je l'avais écarté lors de mon premier congé maternité pour diverses raisons. Là, j'avais envie de profiter de ma famille. Mon grand allait avoir 3 ans et je n'avais pas vu le temps s'écouler. On a donc regardé le côté financier, on y perdait mais si peu. Puis j'ai fait un peu la rétrospective de mon travail. 4 ans passés au même poste, sans évolution ni reconnaissance pour le travail effectué toutes ces années. On me donnait de plus en plus de responsabilités mais mon statut restait inchangé et puis je ne me voyais pas continuer ses horaires. Avec ce rythme, je n'aurais jamais eu le temps de m'occuper de mes deux garçons. Courrir le soir pour les récupérer chez la nounou, leur donner le bain, les faire manger, passer un moment privilégié avec chacun d'entre eux et les coucher à une heure raisonnable étaient impossible. Donc j'ai fait le choix de m'occuper d'eux, pendant un an pour commencer. Pour voir et plus si affinités. J'avais toute fois une appréhension et non des moindres, car je savais quand faisant ce chox je pouvais faire une croix sur ma vie sociale mais bon j'avoue aussi une chose, ma vision de femme active idéalisait un peu trop le statut de mère au foyer. Mon congé a donc débuté et s'achèvera maintenant dans 9 petits mois, le temps d'une grossesse, le temps de voir si mon choix a été le bon et comment on l'a vécu.

Et vous, vous avez fait quels choix et pourquoi ?

Le congé parental #1 : ma motivation

Publié dans Ma vie de Parents

Commenter cet article

aurelie de bebe.net 13/10/2013 22:13

Je suis en congé parental jusqu'au 3 ans de Léa (plus qu'un an!!) et j'adore. Je profite de mes enfants au maximum et comme ils n'ont que 16 mois d'écart , je suis contente de pas avoir repris le boulot !!
Maintenant Maxence va à l'école, c'est passé si vite !!!!

perrine 28/09/2013 08:54

Je travaille à la maison, comme ça j'ai les deux : mes enfants et mon travail!

Mayan 28/09/2013 09:19

Je t'admire ça ne doit pas être évident.