Premier "chagrin" d'amitié

Publié le par Mayan

Premier "chagrin" d'amitié

Mon fils a un copain, son tout premier copain mais depuis quelques jours on a du le préparer au départ imminent de celui-ci. Ils se sont connus chez leur nounou. Ils ont un an et demi d'écart mais depuis que mon fils a su se déplacer, ils ne se sont plus quittés. Ils se sont côtoyés quasiment tous les jours depuis 2 ans et demi chez leur nounou. Ca renforce les liens. Ils sont si on peut dire très complices, ensemble ils en ont fait voir de toutes les couleurs à leur nounou avec leurs histoires de pompiers et de pirates. Ça peut paraître bête car mon grand n'a que 3 ans mais je sais que c'est un petit garçon auquel il est très attaché. Faut les voir à chaque fois qu'ils se voient, ils se sautent dans les bras et c'est fous rires à gogo, ils s'inventent leurs histoires, bien sûr il arrive qu'ils ne soient pas d'accord, qu'ils se disputent mais la fois suivante tout est oublié, ils sont vraiment beaux à voir, c'est une belle amitié.

Mon loulou se faisait une joie d'attaquer l'école comme lui. D'ailleurs je pense qu'il était persuadé qu'il serait dans la même école et je pense la même classe. Mais pour le coup ses parents déménagent et changent de région. Il fallait donc qu'on le prépare à cette nouvelle situation. Mais quand et comment lui expliquer, lui qui est si jeune, à cet âge ils n'ont pas trop la notion du temps. Du coup, on a commencé à lui en parler que depuis une semaine. Au début, j'ai comparé cela à son départ de chez la nounou, en lui expliquant qu'il ne le verra plus aussi souvent mais que promis on irait le voir. Partir oui mais pour où ? Marseille. D'accord, mais pour lui c'est juste une équipe de foot (merci papa). On lui a dit que lui aussi avait ses papis et mamies qui habitaient loin et qu'il partait donc "habiter une maison plus près d'eux". Dans sa tête le message a bien été assimilé mais je ne suis pas sur qu'il réalise vraiment. On verra dans le temps.

Vendredi c'était la matinée des au revoir. Ils ont joué comme si de rien n'était. Pour les aider à passer ce cap et à continuer à se souvenir l'un de l'autre malgré la distance , on les a pris en photo ensemble. Chacune des mamans accrochera la photo dans leur chambre. Le départ fut un peu plus compliqué le plus grand a été un peu plus distant, mon fils comme à son habitude, ces derniers temps, a eu du mal à le laisser partir, bien que je sois sûre que dans sa tête ce départ était semblable à tous ceux qu'ils avaient eu depuis qu'ils se connaissent.

C'est une page qui se tourne. Vous l'aurez compris son tout premier ami, son copain, son acolyte est parti.

Commenter cet article

Film streaming 03/05/2014 01:50

Bonjour à tous ,
chacun son histoire et son rapport avec « le bonheur »
Les circonstances de la vie nous obligent à nous s’ adapter
aux situations différentes.
Défier les difficultés nous stimule de suivre le mouvement.

Confidences de maman 26/08/2013 12:42

C'est pas évident de les aider, on voudrait tellement les protéger de tout chagrin !

Mayan 26/08/2013 15:45

oui je suis tout a fait d'accord